Revue de presse

Animations musicales

La Picardie Maritime est mon pays de coeur pour toujours !

L’éclaireur (Timothée Petitjean)

« Chanteur depuis déjà une quinzaine d’années, Allan Vermer a un public fidèle sur son territoire et se produit dans toute la France. Après deux albums, il continue désormais sa carrière dans l’animation, sans pour autant arrêter ses concerts. Portrait. »

« Une fois à Bordeaux, il se lance dans l'(…)autoproduction de son deuxième album. Il s’investit également bien plus dans l’animation et propose trois types de représentations. Une animation variétés françaises et internationales, une chansons françaises et une jazzy. »

« Allan Vermeer ne regrette rien dans son parcours et est heureux de pouvoir vivre de sa passion (…) : – Je suis content de mon histoire qui me symbolise. Elle n’est pas vide de sens et me permet de chanter autrement. »

Allan Vermeer : Sans attendre !

Nos tendres années (Stéphane Weiss)

« Sensible, timide et doté d’une voix en or, Allan Vermeer fait partie de cette nouvelle génération de chanteurs dignes des plus grands de ce métier. »

« Doté d’une vraie personnalité, Allan Vermeer sait tenir une scène, dialoguer avec son public et instaurer cette proximité avec les gens. »

« Son talent s’affirme, il ne pouvait que réussir. Avec son sourire enjôleur, Allan réussit à faire passer des émotions puissantes dès qu’il attrape le micro. »

« Par la parfaite maîtrise de son art, Allan Vermeer sait distiller ces moments de bonheur, si rares actuellement, dont nous avons tous besoin… Pour la joie qu’il apporte aux gens, il devrait être remboursé par la Sécurité Sociale ! »

Une émotion à l’état pur

L’éclaireur (Christelle Gilot)

« Allan est venu donner un concert à la maison de retraite de Blangy en faisant preuve d’une grande générosité, tant au niveau vocal que sur le plan humain. Ce frivillois a offert aux résidents un moment inoubliable. »

« Ils ont pu écouter le récital de ce jeune chanteur, non moins talentueux, Allan. Piaf, Brel, Aznavour, Dalida mais aussi des reprises de Bruel et quelques airs plus récents ont émerveillé les oreilles mais surtout le coeur des personnes âgées. »

« Le coeur… oui, car ce qui caractérise cet artiste, outre ses qualités vocales indéniables, c’est avant tout l’émotion qu’il transmet à son public. Pure et rare chez un chanteur de cet âge, elle est poignante et tire les larmes sans retenue. Cet atout dont il sait jouer merveilleusement est sans doute dû aux cours de théâtre qu’il a pris. »

« A l’issue de ce tour de chant, Allan a fait preuve d’une grande générosité en signant de nombreux autographes et en répondant spontanément aux sollicitations des résidents, faisant ainsi l’unanimité auprès des néophytes comme des professionnels qui lui réservent un avenir prometteur. »

Une spéciale pour le lauréat de Sevran

Le Monde (Stéphane Lepoittevin)

« Quand on l’a découvert la première fois début 2004 dans « Chanter la vie » sur France 2, Allan Vermeer semblait très timide. Aujourd’hui (à 12h15 sur France 2), il paraît nettement plus à l’aise. […] C’est un sacré cadeau que lui offre Pascal Sevran puisque l’émission lui est totalement consacrée. »

« Son premier album sortira demain chez Sony Music. Christian Loigerot, qui travaille avec Hélène Ségara et l’écrivain Philippe Besson, notamment, ont écrit pour lui. »

Le rêve se poursuit pour Allan

L’informateur (C. Legrand)

« Le rêve se poursuit pour Allan qui avec la sortie de la compilation des finalistes découverts par Pascal Sevran dans son émission »Entrée d’artistes » sur France 2 fait la Une des magazines people. On a pu l’entendre aussi sur les radios et le voir dans les émissions de télévision côtoyant des personnalités comme Bertrand Delanoë, Renaud, Marc-Olivier Fogiel, Laurent Ruquier, Chimène Badi, Alice Dona, Julie Zenatti… »

« Il tient à donner son premier concert chez lui, à la salle Edith Piaf. En cinq jours les 650 places ont été vendues. »

« Allan est resté le même, […] tout le monde l’aime ici. Il est perfectionniste, répète sans relâche, n’est jamais satisfait. Pourtant cet après midi, en l’écoutant travailler, j’ai pleuré quatre fois tant c’était beau. »

Petit Picard deviendra grand

L’union (Aurélien Noël)

« Après une tournée d’été aux côtés de  Michal, finaliste de la Star Academy, et la première partie de Michèle Torr à l’Olympia, le petit protégé de Pascal Sevran se confie à l’Union Amiens. Il parle de ses débuts de chanteur à la concrétisation de son rêve… rencontre avec un jeune mec à la voix exceptionnelle… »

« J’ai commencé à chanter seul devant un café dans les rues du Tréport à 14 ans. Je m’en suis pris plein la tronche, mais c’est la meilleure école. »

Allan Thiébault à l’affiche de l’Olympia

Le Courrier Picard (Hervé Leflond)

« Trois jours de suite, du 11 au 13 mars, Allan Thiébault assurait en lever de rideau la première partie du spectacle donné par une grande dame de la chanson française. »

« Depuis ses derniers concerts donnés avec succès il y a quelques semaines […] Allan a encore monté d’un échelon dans la notoriété. Son passage dans une émission télévisée sur France 2 de Michel Drucker l’a certes bien aidé. »

« Et c’est avec son petit bonheur qu’Allan poursuit sa route, son chemin. »

Allan Vermeer s’émancipe

TV Magazine (Michel Perrot)

« L’an dernier, il a été le gagnant de la première saison de Chanter la vie. Il y revient aujourd’hui pour présenter quelques titres de son album en solo. »

« Pourtant, comme pour marquer ses distances avec son ancienne pouponnière, l’album d’Allan commence par des accords saturés de guitare électrique avec un titre explicite, Suivre ma voix. Et force est de constater que, derrière son visage d’enfant, Allan a également du coffre. »

Les stars télé chauffent la place

Nice Matin (D.P)

« Le public a afflué, hier soir, sur la place du marché à la Bocca pour découvrir Michal, Nicolas O , Allan et Yoann Sover. Mieux que derrière le petit écran. »

« Une soirée de folie […] Voila quatre garçons qui n’ont pas attendu le nombre des années pour connaître amour, gloire et beauté. Amour, parce que des hordes de filles, conquises par leurs cordes vocales, se jettent à leur cou. Gloire, parce qu’ils ont gravi les marches du petit écran jusqu’à la scène boccassienne. Et beauté, parce que ces quatre gars sont ce que l’on appelle des beaux gosses. »

Le public debout pour Allan

L’éclaireur (Johann Lecoq)

« Ils étaient près de 700 spectateurs de tous âges venir applaudir Allan. »

« Allan nous reçoit avec son grand sourire habituel, très naturel et chaleureux. »

« J’ai eu la chance de chanter avec un grand artiste, Michel Delpech. »

« Souhaitons bonne chance à ce jeune artiste prometteur qui a offert son premier concert à son public picard, incontestablement conquis par sa prestation. »

Le chanteur Allan parraine le Téléthon

Ouest-France

« Allan, cheveux blonds, blouson de cuir, empoigne une truelle sous un crépitement de flashs. Arrivé d’Amiens, le lauréat du concours « Entrée d’artistes », organisé par Pascal Sevran sur France 2 lance le coup d’envoi de la 18e édition du Téléthon. Allan est le parrain Sarthois. Un geste naturel pour ce souriant garçon […] auréolé de son succès télé qui a accepté l’invitation de Pascal Savard, coordinateur départemental du Téléthon. »

Allan, le petit protégé de Pascal Sevran

Nous deux

« Nous avions Popstars et Star Academy, Pascal Sevran a créé, dans l’émission Chanter la vie, le concours Entrée d’artistes. Parmi 400 candidats, le jeune Allan, 17 ans, a été élu vainqueur, grâce au vote du public. »

Allan, star à domicile

Le courrier Picard (Martine Desteuque)

« C’est dans une salle comble et chauffée à blanc, qu’Allan a enthousiasmé ses fans lors de ce gala organisé en l’honneur de ce même public qui l’a plébiscité depuis un an. »

« Trois heures Un moment de bonheur pour Allan, mais aussi pour tout le public. »

« J’ai eu la chance de chanter avec un grand artiste, Michel Delpech. »

« Souhaitons bonne chance à ce jeune artiste prometteur qui a offert son premier concert à son public picard, incontestablement conquis par sa prestation. »

Allan met le feu

Paris Normandie

« C’est un peu l’enfant du pays que près de 200 personnes sont venues applaudir, samedi soir. »

« Allan a élargi son public depuis ses débuts au Tréport. Ainsi, certains étaient venus du havre, de Lens, et même de la région parisienne pour l’écouter. Un succès qui n’a pas fait prendre la grosse tête au jeune homme. Alternant prestations énergiques et moments d’émotion, Allan Vermeer n’a déçu ni ses anciens, si ses nouveaux fans, jeunes et vieux, qui se sont trémoussés sur leur fauteuil et ont repris en choeur ses chansons. »

Allan, ou la vie en chansons

Abbeville Mag

« Pascal Sevran, qui connait son métier et sait repérer un talent, voit aussitôt en Allan un côté déterminé, têtu et authentique ainsi qu’un goût pour les belles chansons françaises. Le vote du public, également conquis, fera le reste. »

« Bien entouré, Allan entre doucement dans le paysage musical français, bien décidé à y imposer son style, de la variété française fortement teintée rock léger. Son rêve est clair : il veut chanter les sentiments. Avec sa plus belle arme, sa sensibilité, il interprète un album composé de titres intimistes et émouvants. En garçon généreux, il donne tout à son public et ce dernier ne s’y trompe pas.

« L’artiste n’a pas fini de faire parler de lui et se découvre même auteur-compositeur pour son deuxième album. Il se pourrait bien qu’à l’été prochain, il passe à Abbeville, le temps d’un concert au théâtre municipal. Préparez-vous bien, ce petit a tout d’un grand ! »

C’est mon pote maintenant

Télé Star (Fabrice Dupreuilh)

« Pascal Sevran : «Au casting, il m’avait ému et je l’ai vu prendre de l’étoffe au cours des émissions. Aujourd’hui c’est encore un bébé mais je pense que dans six mois il sera un homme. Il a déjà tous les dons. Il me fait penser à Patrick Bruel quand je l’ai reçu la première fois. Je fais confiance à sa vivacité et à son intelligence. Il ne se la joue pas. Il est très sain.» »

Un clin d’oeil tout particulier au Tréport

Paris Normandie

« Régulièrement, il revient sur la place Notre-Dame devant le bar des Cordiers et voit son public s’étoffer de semaine en semaine. On ne se contente pas de s’arrêter par hasard en passant, on vient spécialement, et parfois de loin, écouter ce petit blond qui interprète si bien les standards de la chanson française. »

« Il consacre sur cet album une chanson à la station balnéaire. Avec ses intonations aux allures de tube, il n’est pas exclu que ce titre assure la promotion du Tréport dans tout l’hexagone. […] Cette ville tient une place particulière dans son coeur. «C’est là que tout a vraiment commencé» […] explique t-il d’un ton posé. Il semble donc que le scintillement des paillettes du show-biz n’ait pas tourné la tête de ce jeune homme fort sympathique. »

Allan Thiébault chante la vie sur France 2

L’informateur (C.G)

« De la troupe des étoiles à l’émission télévisée, parcours d’un amoureux de la chanson française. »

« «Tout à commencé quand la troupe les étoiles m’a proposé le rôle de Gavroche des Misérables», raconte Allan «à partir de là je me suis rendu-compte que j’aimais vraiment ça.». Premier contact avec le public et premières grandes émotions partagées. Le jeune homme décide alors […] d’interpréter des chansons du répertoire de variétés françaises dans la rue. Il tente d’abord sa chance au forum du Tréport, puis sur l’esplanade de Mers les Bains et à chaque fois, il rencontre l »adhésion du public. »

À 17 ans, il remporte la Sevran Academy !

France Dimanche (Dominique Préhu)

« C’est Allan Thiébault qui a emporté vos suffrages. […] Une divine surprise pour cet élève en 1ère littéraire avec option théâtre. […] Mais un succès mérité pour ce jeune garçon qui, malgré son jeune âge, a déjà une solide expérience du monde musical. »

« Après avoir triomphé des 5000 candidats qui avaient adressé une cassette dans l’espoir de participer à la Sevran Academy, cet adolescent à plus que jamais le feu, et rêve de faire de sa passion une carrière. Il faut dire qu’il ne manque pas d’atouts. En plus d’avoir du talent, il a du coeur. »

« «Allan a ce petit plus qui fait la différence» nous a confié Pascal Sevran en coulisses. Un « plus » qu’il a pu cultiver, très jeune, en baignant dans une ambiance musicale propice à sa vocation. »

Allan et Lisa sur la scène de Béthencourt

Le courrier Picard (C.Legrand)

« Près de 250 personnes se sont pressées à la salle Saint-Just, samedi soir, pour écouter Allan, la star montante […]. Sa petite soeur, Lisa, a assuré la première partie de ce concert exceptionnel. »

« Allan n’oublie pas le public de sa région et c’est avec beaucoup de professionnalisme qu’il a donné, samedi, cet ultime concert. »

« Voix mélodieuse, une façon de chanter qui n’appartient qu’à lui, une présence sur scène incontestable, Allan a grandi mais pour autant n’a rien perdu de ses attitudes d’adolescent fragile. Et ce n’est pas pour déplaire au public. »

Allan Thiébault ira encore plus haut

Le courrier Picard (Hervé Leflond)

« Logique et mérité. Le jeune chanteur frivillois a triomphé. C’est avec une émotion perceptible même sur le petit écran qu’Allan Thiébault a terminé hier en beauté le concours télévisé  « Entrée d’artistes » réservé aux jeunes chanteurs d’expression française. »

« Ce dernier a ravi le public en interprétant des tubes connus, dont Chez Laurette, que Michel Delpech a chanté en duo avec Allan, très ému de ce cadeau surprise.

Allan, un CD, la télé et le bac…

L’éclaireur (Johann Lecoq)

« Actuellement, le jeune chanteur du Vimeu ne sait plus où donner de la voix… Entre les studios d’enregistrement à Paris où il a travaillé sans relâche sur son album dont la sortie est d’ailleurs imminente, ses concerts ou encore la campagne de promotion, Allan gère et assure toujours un max !!! » »

« Ses fans étaient bien entendu au rendez-vous pour ne pas en perdre une goutte. une fois de plus, Allan était au top. il préparait une émission qui sera diffusée le dimanche 14 juin prochain sur France 2. […] Allan a également enregistré un clip de quelques minutes qui sera retransmis en boucle le lundi 13 juin sur France 2 et France 3 dans le cadre du court métrage le « CD’aujourd’hui ». »

Progression tout en douceur pour Allan…

Le courrier Picard (Hervé Leflond)

« Plus de trois cent personnes sont venues Samedi soir pour entendre Allan Vermeer, le jeune chanteur qui construit sa carrière. Il était accompagné pour l’occasion du pianiste Bertrand Ravalard. »

« Sa progression passe aussi par l’acquisition du « Métier » sur le terrain, pourrait-t-on dire. Petit à petit, il enchaîne les prestations dans plusieurs cabarets parisiens ainsi que différentes scènes de province. Perfectionniste, semble t-il, Allan Vermeer ne veut griller les étapes et souhaite acquérir un maximum d’expériences et de connaissances. »